Kelissa.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Kélissa c’est avant tout une histoire de rencontres : la rencontre de Geneviève Molines lozérienne habitante de Rouffiac, avec Aïcha Dabalé, éthiopienne réfugiée en France. Le  courant passe tout de suite entre ces deux là. Aïcha l’AFAR parle de son pays, de ces gens qui vivent là bas au fin fond de la brousse, aux portes du désert du Danakil où « le chacal lui même fait son testament avant d‘y pénétrer » (proverbe Afar). Gene  l’écoute, est séduite et en parle autour d’elle.  Très vite un petit groupe décide de se mobiliser autour d’elle.  Un premier voyage est organisé, en Janvier 2006 en réponse à une demande des femmes du village d‘Hanlé Dabi pour travailler sur le thème de l‘apiculture. Philou, apiculteur au Pont de Montvert découvre à cette occasion que les villageois récoltent le miel dans les rochers, de façon très artisanale, à peine 500 grammes par an. C’est lui qui va se charger de monter un projet de formation et du transfert de compétences. C‘est le début d‘une aventure  qui va permettre à toute bonne volonté de trouver sa place en fonction de ses valeurs, centres  d‘intérêts… 

 

Renseignements au Foyer Rural de Langlade : 04 66 48 00 19 ou www.foyer-langlade.fr. Entrée gratuite. 

Retour à l'accueil